Pourquoi Sadio Mané mérite le Ballon d’Or

Sadio Mané est bien parti pour être le 2e Sénégalais à remporter le Ballon d’Or de la Caf, après le double sacre d’El Hadj Diouf (2001 et 2002). Il est devenu, au fil des années, l’un des prodiges du football africain et mondial. Mané est incontestablement la pièce maitresse du dispositif de Jorgen Klopp. Actuel meilleur buteur de Liverpool, avec 11 réalisations et 6 passes décisives en Premier League, il est en train de mener les Reds vers un 19e titre national, après trente ans d’attente. Leur dernier sacre remonte à 1990. La saison dernière, Mané a brillamment marqué les esprits. Il a été d’un apport immense, lors du triomphe du club anglais en Ligue des champions, avec ses 4 réalisations.

L’ancien pensionnaire de l’Académie Génération Foot avait porté son équipe en championnat, malgré le titre de vice-champion d’Angleterre de Liverpool, avec 97 pts, à une longueur du champion en titre Manchester City (98 pts). L’enfant de Bambali avait terminé co-meilleur buteur de Premier League (22 réalisations) avec son coéquipier Mohamed Salah et l’attaquant d’Arsenal Pierre-Emerick Aubameyang.

Malgré une saison 2018-2019 remplie, le no10 des Reds n’a pas arrêté d’être performant. Après une courte pause à la fin de la CAN en Egypte, Sadio Mané s’est encore distingué en début de saison 2019-2020 en Super Coupe de l’Uefa où il a planté un doublé lors de la victoire de Liverpool (2-2 ; 5 tab 4) face à Chelsea. Lors de la Coupe du monde des clubs de la Fifa, le Sénégalais est l’auteur de la passe décisive pour Roberto Firmino qui a inscrit l’unique but, en finale, face à Flamengo.

Sadio Mané n’a pas seulement été performant en club, il a aussi été étincelant en sélection nationale du Sénégal. Fer de lance de l’équipe coachée par Aliou Cissé, l’ancien Messin a permis aux Lions d’atteindre la finale de la Coupe d’Afrique des nations Egypte-2019. Malheureusement, Cissé et ses hommes ont vu leur rêve de remporter le premier titre de champion d’Afrique brisé par l’Algérie (0-1), en finale au Caire. Il a été meilleur buteur du Sénégal à la Can avec 3 réalisations.

Ses performances XXL lui ont valu, d’ailleurs, plusieurs distinctions individuelles au niveau national et international. Après le Onze d’or au mois de juin dernier, l’Association nationale de la presse sportive sénégalaise (ANPS) lui avait décerné, le 7 décembre dernier, le prix Jules-François Bocandé (Meilleur joueur sénégalais 2019, pour la 6e fois d’affilée). Dernièrement, c’est l’Union des confédérations sportives africaines (UCSA) qui a récompensé l’attaquant de Liverpool. L’UCSA, regroupant l’ensemble des associations sportives du continent, a porté son choix sur le Sénégalais, pour lui décerner le prix The Best African Sport Awards’’ qui est attribué au Meilleur sportif africain de l’année.

Mané est donc considéré comme l’athlète africain qui s’est le plus illustré cette saison, toutes disciplines confondues.

La récompense d’une progression fulgurante

Arrivé à Liverpool lors de la saison 2016-2017, en provenance de Southampton, Sadio Mané a atteint le sommet de son art. Au mois d’octobre dernier, l’ancien Messin a marqué son 50e but en 100 apparitions sous le maillot des Reds. Il devient ainsi le 10e joueur de l’histoire de Liverpool à atteindre la barre des 50 buts en Premier League. Il rejoint Robbie Fowler, Steven Gerrard, Michael Owen, Luis Suarez, Fernando Torres, Mohamed Salah, Roberto Firmino, Dirk Kuyt et Daniel Sturridge. Il en est à 56 buts en 111 matches de championnat, à ce jour. Ce résultat est l’aboutissement d’une progression fulgurante, comme l’atteste sa place dans le top 5 de la dernière édition du Ballon d’or France Foot où le Sénégalais a terminé 4e, alors qu’il occupait la 22e position en 2018. Cette 4e place a d’ailleurs suscité l’indignation un peu partout dans le monde.

Après une 3e place en 2016 et en 2017, et la 2e l’an dernier à Dakar, ce serait sans surprise, au vu de ses réalisations, si Sadio Mané remporte le Ballon d’or 2019 ce soir (19 h), lors de la cérémonie des Caf Awards à Hurghada, en Egypte. Cette distinction serait également une récompense du parcours remarquable de l’enfant de Bambali durant ces dernières années.

PALMARES DU BALLON D’OR AFRICAIN

1970 : Salif Keita (Mali)

1971 : Ibrahim Sunday (Ghana)

1972 : Cherif Souleymane (Guinée)

1973 : Tshimen Bwanga (Zaïre, actuelle RDC)

1974 : Paul Moulika (Congo)

1975 : Ahmed Faras (Maroc)

1976 : Roger Milla (Cameroun)

1977 : Tarak Dhiab (Tunisie)

1978 : Karim Abdul Razak (Ghana)

1979 : Thomas Nkono (Cameroun)

1980 : Jean Manga Onguene (Cameroun)

1981 : Lakhdar Belloumi (Algérie)

1982 : Thomas Nkono (Cameroun)

1983 : Mahmoud Al-Khatib (Egypte)

1984 : Théophile Abéga (Cameroun)

1985 : Mohamed Timouni (Maroc)

1986 : Badou Zaki (Maroc)

1987 : Rabah Madjer (Algérie)

1988 : Kalusha Bwalya (Zambie)

1989 : George Weah (Liberia)

1990 : Roger Milla (Cameroun)

1991 : Abedi Pelé (Ghana)

1992 : Abedi Pelé (Ghana)

1993 : Abedi Pelé (Ghana)

1994 : George Weah (Liberia)

1995 : George Weah (Liberia)

1996 : Nwankwo Kanu (Nigeria)

1997 : Victor Ikpeba (Nigeria)

1998 : Mustapha Hadji (Maroc)

1999 : Nwankwo Kanu (Nigeria)

2000 : Patrick Mboma (Cameroun)

2001 : El Hadj Diouf (Sénégal)

2002 : El Hadj Diouf (Sénégal)

2003 : Samuel Eto’o (Cameroun)

2004 : Samuel Eto’o (Cameroun)

2005 : Samuel Eto’o (Cameroun

2006 : Didier Drogba (Côte d’Ivoire)

2007 : Frédéric Kanouté (Mali)

2008 : Emmanuel Adebayor (Togo)

2009 : Didier Drogba (Côte d’Ivoire)

2010 : Samuel Eto’o (Cameroun)

2011 : Yaya Touré (Côte d’Ivoire)

2012 : Yaya Touré (Côte d’Ivoire)

2013 : Yaya Touré (Côte d’Ivoire)

2014 : Yaya Touré (Côte d’Ivoire)

2015 : Pierre-Emerick Aubameyang (Gabon)

2016 : Riyad Mahrez (Algérie)

2017 : Mohamed Salah (Égypte)

2018 : Mohamed Salah (Égypte)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici