Le dossier libyen, domaine réservé de l’Elysée

L’activisme diplomatique déployé par le chef de l’Etat sur la Libye a recentralisé la décision à l’Elysée, au risque d’attiser des tensions avec les autres pôles du pouvoir. Par Jacques Follorou et Frédéric Bobin Publié aujourd’hui à 19h05, mis à jour .