Hommages au Lieutenant de police Elhadji Malick Niang Commandant de la compagnie de circulation du commissariat central de Dakar.

Hommages au Lieutenant de police Elhadji Malick Niang Commandant de la compagnie de circulation du commissariat central de Dakar.

Quand une petite plume que je veux être, veut rendre hommage à une gigantesque et fort soldat qu’est le Lieutenant de police Elhadji Malick Niang. Ces quelques mots ne suffisent pas pour parler de lui mais juste magnifier sa contribution positive à l’endroit de ces préoccupations des usagers de la route dans toute la région de Dakar. Ses références académiques et professionnelles font légion et témoignent son glorieux parcours au service de son pays. Fonctionnaire émérite, il a servi l’État avec loyauté et promptitude depuis ses nobles débuts. Dans ses différentes missions qui l’ont conduit au Burkina Faso en 2020 et à l’intérieur du Sénégal, la ville de Mbour reste et demeure un bon souvenir pour lui. Saint-Louisien de naissance, Sénégalais de cœur, le Lieutenant de police Elhadji Malick Niang est un distributeur d’ondes positives. L’homme ne parle que du bien, ne magnifie que de bonnes et belles actions rapporter par ses éléments trouver au poste des grandes avenues. Il ne gère pas de détails. Mais exige la rigueur et l’écoute pour le bien des usagers et automobilistes.

C’est un régal de le voir à l’œuvre car il n’est pas dans le tâtonnement, un constat faite par ses pairs par rapport à sa particularité vis-à-vis de ses prédécesseurs et cela depuis la création de la compagnie de la circulation le 17 mars 2005 par décret présidentiel. Intellectuel affranchi, il sait commander pour faire régner la discipline tant chez les populations que chez ses hommes, afin de nous faire voyager à travers les règles strictes du droit de circuler en véhicules. Je suis séduit par le style académique, linguistique et grammatical de ses phrases lorsqu’il vous arrive de l’entendre tonner un ordre à exécuter. Il fut Grand Prix d’orthographe et de géographie certainement à ses années de classes.

Ceci explique sa maîtrise de la langue du travail et de sa vaste culture générale. Selon notre micro-trottoir, les Sénégalais particulièrement ceux de Dakar ne se plaignent plus de comportement corruptif venant des agents de police chargés de réguler la circulation. Une doléance de plusieurs dizaines d’années sur la voie d’être à 100% effective.

J’aurai bien aimé être prolixe pour encore parler du Lieutenant mais je laisse aux uns et autres Sénégalais de participer aux hommages vivants que son travail et ses résultats nous imposent.

Une compilation d’organisation avec la gendarmerie a permis aujourd’hui, de remplir cette mission régalienne pour la satisfaction totale des populations.

« Un grand merci au Lieutenant de police Elhadji Malick Niang Commandant de la compagnie de circulation du commissariat central de Dakar nous a dit un transporteur » car selon lui, la route est rendu aux légaux. Comme pour dire les illégaux sont bannis.

Buur Sine Journaliste.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici