Bombardement de Bouaké: vers un procès aux assises

Le 6 novembre 2004, deux avions Sukhoï des forces loyalistes ivoiriennes bombardaient le camp de la Force française Licorne à Bouaké dans le centre de la Côte d’Ivoire, faisant 10 morts dont 9 soldats français et 38 blessés. Plus de 13 ans après, selon .