Au Maroc, indignation après la condamnation des meneurs du Hirak

A l’issue d’un procès fleuve de neuf mois, le leader du Hirak, Nasser Zefzafi, et trois de ses compagnons du mouvement de protestation qui a agité la région du Rif (nord du Maroc) en 2016-2017, ont été condamnés, mardi 26 juin à Casablanca, à vingt ans .